Conception senior

La conception senior constitue la pierre angulaire de la Compétition québécoise d’ingénierie. Les équipes de quatre personnes inscrites dans cette catégorie ont douze heures pour fabriquer un prototype qui devra répondre à la problématique qui leur est présentée le jour même de la compétition. Au terme de ce marathon, les équipes doivent démontrer la pertinence de leur solution en accomplissant, devant public, les tâches demandées à l’aide de leur prototype. Cette compétition est typiquement réservée aux étudiants ayant complété au moins 60 crédits du baccalauréat.

Conception junior

La compétition de conception junior est, en quelque sorte, la petite sœur de la compétition senior. Le principe de la compétition demeure le même, la différence est que l’aspect de programmation n’est pas abordé. En général, les équipes, composées de quatre participants, disposent d’environ six à huit heures pour confectionner leur prototype. Cette compétition est réservée aux participants ayant complété moins de 60 crédits du baccalauréat.

Débats oratoires

L’ingénieur ne peut se fier uniquement à ses talents de gestionnaire et de concepteur; il se doit aussi de parfaire ses aptitudes en communication afin d’évoluer efficacement dans un monde où l’on fait de plus en plus souvent appel à la multidisciplinarité. La compétition des débats oratoires place les futurs ingénieurs au cœur d’affrontements oraux en les incitant à faire preuve de tact, d’éloquence et de répartie. Les participants s’affrontent deux à deux en développant un argumentaire en fonction d’une position et d’un thème qui leur sont imposés.

Génie conseil

Le génie-conseil est l’une des disciplines les plus populaires du génie. Lors de cette compétition, les quatre participants par équipe disposent d’environ six heures pour effectuer l’étude d’une problématique complexe. Ils doivent ensuite présenter la solution devant un jury, mettant ainsi à profit leurs talents d’orateur et de persuasion.

Design innovateur

Pour la société en général, le génie évoque les notions d’invention et d’innovation. Avec cette épreuve, les gens qui voient en l’ingénieur le DeVinci des temps modernes sont servis. Les participants tiennent des kiosques présentant des inventions issues du fruit de leurs efforts. Les différents concepts, qui sont évalués par les membres du jury, démontrent bien le sens de l’innovation et le génie québécois.

Communication scientifique

Souvent complexe, l’exercice des fonctions de l’ingénieur le force à faire appel à des concepts abstraits et intangibles. C’est pourquoi il doit savoir vulgariser son art de façon claire, nette et précise pour bien communiquer son savoir. La compétition de communication scientifique permet aux participants, seuls ou en équipe de deux, de démontrer leur maîtrise de cet art en expliquant, de façon simplifiée, un concept complexe traitant d’ingénierie. Les présentations sont évaluées devant un jury.

Présentation de recherche – Cycles supérieurs

La recherche effectuée dans les facultés d’ingénierie du Québec contribue à l’avancement des connaissances et de la société. De plus, de nombreux projets sont issus de collaborations entre les industries et les chercheurs universitaires. La présentation de recherche de cycles supérieurs (maîtrise et doctorat) permet à des chercheurs en formation de présenter l’aboutissement de leur travail à leurs confrères et au public.

Réingénierie

La technologie de l’humanité se raffine constamment au fil du temps à un point tel qu’il faut parfois prendre un peu de recul afin de mieux saisir la prochaine étape de la chaîne évolutive d’un produit. Les ingénieurs sont appelés à améliorer et à optimiser des produits qui nous entourent et qui nous semblent banals. La compétition de réingénierie vise à tester la capacité des participants, jumelés en équipes de deux, à améliorer des produits existants. Les solutions des équipes sont présentées devant un jury. Cela permet aux participants de démontrer leur imagination et leur savoir-faire technique, de même que de mettre en valeur leur talent d’orateur.